Acupuncture Parkinson

Écrit par les experts Ooreka

 

La vision de l'acupuncture concernant la maladie de Parkinson.

L'acupuncture comme traitement de la maladie de Parkinson

En acupuncture, la maladie de Parkinson, considérée comme étant engendrée par le Vent Interne est susceptible d'être traitée, en partie tout du moins.

Le thérapeute acupuncteur aura donc pour objectif de réguler ce Vent Interne qui correspond, schématiquement, aux problèmes neurologiques.

Toutefois trois grandes catégories de pathologies de Vent interne peuvent être retrouvées dans le cadre d'une maladie de Parkinson :

  • vide d'énergie présentant l'ensemble des symptômes typiques majeurs de la maladie (tremblements de repos, akinésie, hypertonie) associés à :
    • des vertiges,
    • une voix faible,
    • une importante transpiration,
    • un épuisement mental,
    • une asthénie et un teint pâle,
    • des problèmes digestif (selles mal moulées) ;
  • stagnation d'énergie, avec, en plus des symptômes majeurs, des signes cliniques secondaires :
    • ballonnements,
    • sensation de plénitude thoracique,
    • symptômes digestifs,
    • vertiges ;
  • soit, en cas de vide énergétique du foie et du rein (dans la conception de la Médecine Traditionnelle Chinoise), les symptômes majeurs associés à de nombreux signes cliniques secondaires :
    • maux de tête,
    • perte de mémoire,
    • acouphènes,
    • anxiété,
    • insomnie,
    • colère et irritabilité,
    • crampes,
    • lombalgie,
    • constipation,
    • vomissements de bile.

Ainsi, en fonction de l'atteinte, l'acupuncteur procédera différemment, pour proposer un traitement naturel ciblé.

Points d'acupuncture communs dans la maladie de Parkinson

Bien que les points d'acupuncture stimulés en cas de maladie de Parkinson varient en fonction de chaque patient, on retrouve quelques points qui seront systématiquement piqués.

Ces points sont destinés à disperser le Vent Interne :

  • 16 VG (16e point du méridien vaisseau gouverneur) : au centre de la base du crâne, à la jonction entre l'os occipital (crâne) et les premières vertèbres cervicales ;
  • 14 VG : à la jonction entre la colonne cervicale et la colonne dorsale (C7-D1) ;
  • 20 VG: au sommet du crâne, 7 cm au-dessus de la ligne arrière des cheveux, à mi-distance de la ligne réunissant le sommet des deux oreilles, il s'agit du point de convergence de tous les méridiens « yang » du corps ;
  • 20 VB (20e point du méridien vésicule biliaire) : dans le creux situé de chaque côté du 16 VG ;
  • 34 VB : face latérale de la jambe, sous la tête de la fibula (péroné), en avant de son col ;
  • 3 F (3e point du méridien du foie) : à la face dorsale du pied, au niveau de l'espace situé entre le premier et le deuxième orteil.

Maladie de Parkinson : points d'acupuncture spécifiques

L'acupuncteur pourra ensuite puncturer des points variables en fonction des atteintes et de leur localisation.

Membres supérieurs

Les tremblements des membres supérieurs amèneront par exemple à piquer les points :

  • 4 GI (4e point du méridien gros intestin) : face dorsale de la main, dans l'espace compris entre les deux premiers métacarpiens ;
  • 11GI : à l'extrémité externe du pli de flexion du coude ;
  • 4 TR (4e point du méridien triple réchauffeur) : face dorsale du poignet, au milieu , en bas et en dehors de l'ulna (cubitus) ;
  • 5 TR : deux travers de doigts au-dessus du pli postérieur du poignet, entre le radius et l'ulna.

Membres inférieurs

En cas de tremblement des membres inférieurs, le thérapeute s'orienter a plutôt vers des points tels que le :

  • 40 VB : un travers de doigts au-dessus de la malléole externe, au bord avant du péroné ;
  • 36 E : trois travers de doigts sous la pointe de la patela (rotule), en dehors de la tubérosité antérieure du tibia. ;
  • 41 E : à la partie antérieure du cou de pied, partie médiane.

Rachis

Enfin, on s'intéressera aux points 17 IG (17ème point du méridien intestin grêle) et 15 VG en cas d'atteinte du rachis.


Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !