Évolution Parkinson

Écrit par les experts Ooreka

 

Une dégradation progressive.

La maladie de Parkinson a spontanément tendance à s'aggraver au fil du temps, les différents symptômes augmentant en se faisant de plus en plus présents..

  • En effet, la maladie de Parkinson, en tant que maladie neurodégénérative, voit son évolution marquée par une majoration progressive des différents symptômes qui l'accompagnent.
  • Toutefois, de nombreux facteurs entrent en ligne de compte et l'évolution est très variable d'une personne à l'autre.

Évolution de la maladie de Parkinson : les débuts

Si aucun traitement n'est mis en place, la maladie de Parkinson va peu à peu s'accentuer et les symptômes qui l'accompagnent vont devenir de plus en plus handicapants.

  • Ainsi, les problèmes moteurs vont aller en augmentant entraînant une perte d'autonomie de plus en plus marquée pour le malade.
  • Il faut également rappeler que lorsque les symptômes ont fait leur apparition, cela signifie que la maladie est installée et qu'elle évolue depuis plusieurs d'années déjà .

Une évolution variable

L'évolution de la maladie de Parkinson est à mettre en parallèle avec certains facteurs extérieurs.

En effet, on constate que l'aggravation ou l'amélioration des symptômes est parfois liée à des éléments tels que :

  • les émotions (positives ou négatives) ;
  • le stress ;
  • la motivation ;
  • la fatigue, etc.

Par ailleurs il n'y a pas de lien direct entre l'âge à laquelle la maladie est apparue et son évolution.

  • On voit donc que la maladie est très variable en fonction de la personne concernée.
  • Toutefois, grâce à la mise en place de nouveaux traitements, on peut aujourd'hui dire que le pronostic de Parkinson s'est fortement amélioré ces dernières années.

L'évolution à moyen et à long terme de Parkinson

Bien que la prise en charge soit indéniablement meilleure depuis quelques années, les personnes souffrant de maladie de Parkinson voient peu à peu leur qualité de vie se dégrader.

Atteinte des facultés mentales

Dans les 5 à 10 ans suivant la découverte des symptômes et la pose du diagnostic, un certain nombre de patients (10 à 15 %) vont voir leurs facultés mentales fortement atteintes.

  • Parfois s'installe une confusion voire, à un stade avancé, une démence.
  • L'atteinte psychique s'accompagne souvent :
    • d'une dépression,
    • d'une perte de mémoire,
    • d'un isolement social,
    • de délires (paranoïa).

Ces patients sont généralement pris en charge par le biais de neuroleptiques. C'est malheureusement problématique dans la mesure où ce traitement médicamenteux aggrave les symptômes de la maladie de Parkinson.

Autres atteintes

Aux symptômes classiques et généraux de la maladie peuvent s'associer des problèmes infectieux et dermatologiques (escarres par exemple), notamment lorsque le patient devient grabataire et qu'il est obligé de rester au lit.

Certaines complications d'ordre pulmonaire sont parfois rapportées. Il s'agit surtout de pneumonies dues au dysfonctionnement du système neuro-végétatif (dysautonomie).


Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !