Technique Alexander Parkinson

Écrit par les experts Ooreka

 

Principe de la technique Alexander

La technique Alexander est une forme de rééducation posturale qui a pour but de faire désapprendre les mauvaises postures au profit des bonnes.

Selon Alexander, l'australien à l'origine de cette méthode, la façon dont nous utilisons notre corps peut aussi bien contribuer à la santé qu'à la maladie.

Il a ainsi clairement montré comment certains automatismes posturaux posent problème en générant des tensions, notamment au niveau du dos et de la tête.

Celles-ci entraînent :

  • de la fatigue;
  • des limitations respiratoires ;
  • une rigidité, etc.

Objectifs de la technique Alexander

La technique mise au point par Alexander n'a pas la prétention d'être une thérapie. Il s'agit davantage d'une méthode de rééducation qui permet de peu à peu se défaire de ses mauvaises habitudes pour en adopter de nouvelles qui permettent :

  • d'améliorer la coordination des mouvements ;
  • de redonner un bon équilibre postural ;
  • de réduire les tensions musculaires ;
  • de soulager les douleurs ;
  • de diminuer la fatigue ;
  • de façon générale de générer un bien-être.

On voit bien que cet ensemble d'objectifs correspond parfaitement à ce vers quoi les personnes atteintes de la maladie de Parkinson tendent.

Technique Alexander et maladie de Parkinson

La technique Alexander se révèle extrêmement efficace pour soulager un grand nombre d'affections et de maux.

  • En ce qui concerne la maladie de Parkinson, elle est en mesure d'améliorer de façon significative la qualité de vie des patients parkinsoniens.
  • Elle permet notamment de diminuer de manière notable les perte d'autonomie et la dépression associées à la maladie.

Mise en pratique

La technique Alexander a pour but de désapprendre les mauvaises habitudes qui sont fortement ancrées en nous. La chose promet donc d'être ardue.

Pour y parvenir, cela nécessite :

  • une implication de la part de l'élève (qui ne prend pas le nom de patient dans ce cadre) ;
  • une rigueur dans le temps (les nouvelles postures mettent un certain temps avant de devenir de « bons réflexes »).

Les séances sont le plus souvent individuelles et on considère qu'il faut près d'une trentaine de séances pour commencer à adopter de nouveaux réflexes qu'on peut ensuite faire en sorte d'appliquer seuls.

  • Les leçons durent une demi-heure trois quarts d'heure et l'accompagnant guide l'élève par la voix et par de léger contacts afin de lui réapprendre à marcher, à s'asseoir, à respirer, et de façon générale à se mouvoir correctement.
  • Les séances coûtent en moyenne 40 €.

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !